Mobile

JA Hobson Le Manchester Guardian les Juifs et la Guerre des Boers20191009 97915 feaj84

Description
This article studies the Antisemitic view of John Atkinson Hobson during the Boer War and the position of the Manchester Guardian.
Categories
Published
of 7
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Related Documents
Share
Transcript
   ALESSANDRI Jean-Louis 9 octobre 2019 John Atkison Hobson : Le  Manchester Guardian  les Juifs et la Guerre des Boers. 1    Cet homme né à Derby le 6 juillet 1858 et issu d’une famille bourgeoise de dont le père possédait le Derbyshire Advertiser, un journal à tendance libérale unioniste, fut l’un des critiques les plus véhéments de l’impérialisme britannique qu’il dénonça dans son livre  Imperialism a Study  (1902). Sa théorie se basait sur le fait que l’impérialisme britannique s’accompagnait de capitalisme dont les représentants les plus ostensibles furent les «    Juifs cosmopolites.   » Il restera connu pour son antisémitisme anti-capitaliste qu’il théorisa lors de la Guerre des Boers (1899-1902) stuquant qu’elle fut vogue, organisée et fomentée par un gang de capitalistes juifs afin de faire main basse sur les mines du Transvaal alors république Boer indépendante. Les premières armes journalistiques. En 1887 le jeune Hobson est envoyé à Londres pour étudier et commence sa carrière de journaliste au sein du journal familial. Il reste fidèle à l’idéologue Libérale-Unioniste jusqu’à ce qu’il rejoigne le néo-libéralisme en 1897. Ses premiers articles se placent dans une période de trouble économique pour l’Angleterre. En effet, la récession s’installe dans le pays dans les années 1890 et l’East End de Londres devient le centre d’immigration ashkénaze en Angleterre. Ainsi, le débat sur l’immigration juive devient un événement majeur qui résultera dans le passage de l’  Aliens Act   de 1905. De nombreux tracts, pamphlets, articles et livres furent publiés et édités à cette époque. Le premier mouvement ouvertement anti-sémite, la  British Brothers League  fit son apparition en 1901 dans ce quartier. Arnold White devenait une «   référence   » pour les milieux politiques, à tel point qu’après la publication se don livre The Modern Jew   , il fut entendu 2  comme témoin par la Commission Royale sur l’Immigration . Ainsi, les 1 premiers articles d’Hobson traitent des conséquences de l’immigration juive sur les salaires britanniques. Dans un article du 28 Octobre 1887, il commente les propos de A. Baumann M.P «    En dernier et ceci est le plus important; il désirerait restreindre le flux des immigrants  pauvres, le refus dus juifs, Polonais… etc… qui gonfle la population de notre cité, et fait baisser les salaires souvent en deçà du taux minimal de subsistance du travailleur national. Ses  propositions sont d’une nature radicale… De tous les écrits sur le sujet, ses articles me semblent les plus raisonnables.   » 2 Trois ans plus tard, il écrivait: «    Le juif allemand, travailleur, sobre et talentueux possède un défaut fatale, il peut vivre avec des salaires qui pousseraient l’anglais à mourir de faim .   »   3 Il faut cependant préciser que ces écrits, ces commentaires, étaient communs à la plupart de la sphère journalistique et politique de l’époque. Le  juif était devenu le bouc émissaire des conditions de vie déplorables de la classe ouvrière, de la perte d’identité de l’Angleterre, en proie à une concurrence acharnée de nouveaux pays industrialisés tels que les USA ou l’Allemagne. La Guerre des Boers. L’anti-sémitisme d’Hobson évolua avec l’homme, lorsqu’il devint Néo-Libéral et qu’il est envoyé par le  Manchester Guardian  pour couvrir le conflit en Afrique du Sud, la cible de ses diatribes changent. Il ne considère plus alors le pauvre immigré juif comme une menace mais il se tourne vers les capitalistes. Il cherchait alors à prouver qu’un petit groupe de financiers juifs était principalement responsable de la crise à laquelle devait faire face l’Angleterre. Ne pouvant soumettre les Boers, qui, toujours selon Hobson, ne voulaient pas Il est à noter que l’un des membres les plus actifs de cette commission était Major Evans Gordon, MP et 1 membre de la BBL.   J.A. HOBSON,  Derbyshire Advertiser  , 28 Octobre 1887 2   I bid,  14 Mars 1890 3   3   voir leur pays souillé par les capitalistes, les juifs financiers organisèrent un complot afin de lancer l’Angleterre dans la guerre. Il expliquait au public britannique que tout ceci lui avait été caché car la cabale juive avait pris le contrôle de la presse et des gouvernements. Le danger d’Hobson ne réside pas dans ce qu’il avance mais la manière qu’il a de le faire. Il offre à ses lecteurs une analyse bien plus fournie et poussée que celle des Socialistes. Sa formation d’économiste lui donnait un crédit que n’avait pas les journalistes issus de la classe ouvrière et des nouveaux courants socialistes. Il apportait aussi son propre témoignage de première main. Il était en Afrique du Sud, il voyait la situation dans laquelle la région se trouvait. Il en était donc devenu le représentant anti-guerre en Angleterre. Ainsi il certifiât que les juifs avaient pignon sur rue à  Johannesburg et que pour lui, cette ville devrait être renommée «    Jewhannesburg ». Il écrivit à l’éditeur du Manchester Guardian: «    La plupart de ces messieurs ont pris des noms anglais et l’étendue du pouvoir juif est ainsi camouflée. Je n’exagère pas du tout. Je pense pouvoir le prouver .   » 4 La soit disante expertise de Hobson en termes économiques était considérée comme sacro-sainte par les milieux journalistiques. Certains journaux tels que le  Labour Leader   reprenaient sans changer une virgule ses articles publiés dans le  Manchester Guardian . L’exemple le plus flagrant de cette pratique est sans nul doute celui-ci. «   On doit bien comprendre que mon analyse repose sur le fait que par juif, j’entend le capitaliste international dont le plus bel exemple est le juif étranger. J’ai ainsi découvert que non Hambourg, Vienne mais bien Johannesburg est la Nouvelle Jérusalem. Bien que leur force ne réside pas dans le nombre, la taille de la population étrangère est considérable. La plupart de ces étrangers sont considérés comme sujets britanniques du fait qu’ils aient résidé temporairement dans quelque pays anglophone il en est de même pour leurs noms, Smith, Newman Lewis,  Philips, Gordon, Bruce sont tout aussi bons que Marks ou Cohen et sont souvent préférés. La  grande majorité sont sans aucun doute des juifs polonais, russes ou allemands qui tiennent de  petites boutiques, des marchands ambulants, des vendeurs de liqueur et quelques uns ont des métiers manuels difficiles. Un peuple impoli et ignorant dont la plupart ont fui les régimes J .A.HOBSON; «   Hobson to Scott   »; in Clare HIRSFIELD, «   The Anglo Boer War and the Issue of Jewish 4 Culpability   »;  Journal of Contemporary History ; Vol 15; Londres; p. 69   4  despotiques d’Europe, et contrastent avec leurs compatriotes prétentieux et hautement intelligents qui forment la couche supérieur de Johannesburg.   » Ici, Hobson reprend évidemment les propos anti-sémites communs de cette époque. Les mêmes termes étaient utilisés en Grande Bretagne sur les immigrés polonais et russes fuyant les pogroms de l’est. On considérait les juifs comme apatrides, ne pouvant jamais se fondre dans les populations qui les accueillaient. Ils étaient perçus comme des parasites voulant tirer profit des richesses des pays riches tels que l’Angleterre, ou en ce qui concerne cet article, de l’Afrique du Sud. Les termes employés par Hobson sont violents, non pas dans ce qu’il dit mais bien dans les sous-entendus. Il prétend, en ces quelques lignes, que les juifs anglicisent leurs noms pour mieux se fondre dans la population. Or, il en vient à faire un double reproche contradictoire aux juifs. D’un côté ils les accusent de camoufler leurs noms et d’un autre il les considère apatrides, sous entendant que le seul fait d’avoir résidé en Angleterre fait d’eux des citoyens Britanniques tout en les considérant allemands ou polonais. Il les accuse d’être inférieurs aux Anglo-Saxons par leur ignorance et leur manque de culture. Il est bercé ici d’idéologie libérale et de Darwinisme Social. Il considère, à demi-mots, une supériorité de la race anglo-saxonne vis à vis des sémites. L’article continue en ces termes: «    Il n’est pas trop de dire que ce petit cercle de financiers internationaux contrôle déjà entièrement et possède presque toutes les richesses économiques du Transvaal. La première et la  plus importante; l’industrie aurifère (Wernehr and Beit and Co…. (Eickstein Group). Ce  groupe est le plus important d’une combinaison plus grande et efficace qui inclut la Consolidated Goldfields, Neumann; Farrar et A. Bailey (goldflields, Rhodes and Rudd) Goetz and Co. et  Albu and Co.. Le lien financier réside, selon mes informations, dans le fait que Brassey représentant Rothschild en tant que contrôleur des intérêts chez Goetz et Co. tandisqu’Abu and Co. ont derrière eux la Dresdner Bank. Maintenant Rothschild représente l’explorâtion Company, qui est en fait Wernehr, Beit Rothschild, alors que Werner Beit sont considérés comme détenant une large part de la Dresdner Bank. Il est aussi important e garder à l’esprit que Wernehr, Beit Rudd et Rhodes, Barnato et Rothschild sont associés. […] La domination  pratique exerce par les financiers, les principaux dirigeants dont la plupart sont juifs, sur l’intérêt économique du Transvaal, s’étend aussi sur le monde des loisirs à Johannesburg. Les  pontes reconnus de la société sont Juifs. 5
Search
Tags
Related Search
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x