Spiritual

Le naturalisme

Description
Plan et textes pour une journée de formation sur le thème du naturalisme (Plan académique de formation, Académie de Toulouse, février 2019)
Categories
Published
of 59
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Related Documents
Share
Transcript
  1 Plan académique de formation 2018-2019Le naturalisme Première partie : Peut-on traiter du naturalisme de manière apolitique ? 1) le contexte actuel : un retour du biologisme et du darwinisme social ? a) Le singe, le neurone… et surtout le gène ?b) Un retour du darwinisme social ? Controverse sur l’hérédité du QI au débutdes années 70 2) imbrication des questions scientifiques et politiques  :  darwinisme de droite etdarwinisme de gauche a) Légitimité de la critique politique du naturalisme : la science, uneproduction sociale ? De Marx et Engels à Lewontin.b) La longue histoire des rapports entre biologie et politique : l’interprétationde Darwin en questionc) Circulation des concepts entre sciences sociales et biologie au 19ème siècle 3) Le cas Kropotkine et ses résonnances a) Darwin sans Malthus ?b) Une synthèse Darwin-Lamarck ? 4) le problème du déterminisme – mais est-ce un problème ?   5) Limites de la critique anthropologique et de l’anti-naturalisme ?6) Objectifs : a) prendre au sérieux le darwinisme b) Problème : quel darwinisme ? c) Au delà de l’opposition nature / culture  2 Deuxième partie :Un programme de naturalisation ancré dans la théorie synthétique de l’évolution 1) qu’est-ce que la théorie synthétique de l’évolution / le néo-darwinisme ? a) La rencontre du darwinisme et de la génétiqueb) Passage au niveau moléculairec) Et l’embryologie ? De l’oubli initial à l’évo-dévo 2) Prendre darwin au sérieux ? Cartographie des programmes denaturalisation a) Une nouvelle synthèse ? la sociobiologie et le comportement social desanimaux (et de l’homme) : b) Un rectificatif ? La co-évolution gène-culturec) L’adaptationnisme de Dawkins, gène égoïste, phénotype étendu etmémétiqued) La psychologie évolutionniste (PE)e) Des programmes naturalistes concurrent de la PE : l’hypothèse del’intelligence sociale : apprentissage et coopération Troisième partie : Des fondements remis en question :vers une nouvelle synthèse ou changement de paradigme ? 1) les critiques a) L’action des gènes ? Une métaphore ? Le langage de la science en questionb) Le gène : un concept de plus en plus problématiquec) Transition : l’héritage en question 2) « La revanche de Lamarck » et la recherche d’une passerelle nature / nurture : autour de la ‘révolution épigénétique’ a) Le sens actuel du terme épigénétiqueb) La redécouverte de la figure de Waddington : le retour de l’embryologie etla notion de paysage épigénétique c) La ‘révolution’ de l’épigénétique : changement de paradigme scientifique ouémergence du champ ‘biosocial’ ?d) Un autre élément lamarckien : les mutations dirigées ? e) Un élément parmi d’autres de la plasticité phénotypique ?  3 3) à quoi peut ressembler une nouvelle synthèse ? Développement,environnement, formes multiples d’héritage : une synthèse étendue ? a) La construction de niche b) Prendre le développement au sérieuxc) L’évolution et ses multiples dimensionsd) la causalité biologique en question 4) l’exemple de la théorie des systèmes développementaux et l’abandon de ladichotomie nature / nurture : un nouveau naturalisme ? a) Les principesb) L’usage anthropologique : Ingoldc) les critiques  4 Le naturalisme : plan détaillé et indications bibliographiques Première partie : Peut-on traiter du naturalisme de manière apolitique ? 1) le contexte actuel : un retour du biologisme et du darwinisme social ?a) Le singe, le neurone… et surtout le gène ? Cf. Lindee et Nelkin,  La mystique de l’ADN  Lemerle,  Le singe, le gène, le neurone McKinnon,  La Génétique néolibérale. Les mythes de la psychologie évolutionniste Cf. également le remarquable site d’Odile Fillod. Sur la psychologie évolutionniste : http://allodoxia.blog.lemonde.fr/2012/04/25/psychologie-evolutionniste-et-biologie/ Mais à consulter plus généralement pour des analyses critiques de résultats scientifiques douteux sur lanaturalisation des différences homme / femme différences (cf. http://allodoxia.blog.lemonde.fr/2014/02/22/connectome-stereotypes-genre/ sur la différence entre lescerveaux masculin / féminin)Jordan,  Les imposteurs de la génétique ;  Autisme, le gène introuvable ; « chroniques génomiques » dansla revue  Médecine / Sciences ...A propos du Projet Génome Humain, Lewontin souligne à quel point il ne s’agit pas seulementd’un projet scientifique ! Cf. « Le rêve du génome humain » sur le site https://sniadecki.wordpress.com/Pour E. Fox Keller, « les apports du Projet Génome Humain ont été inestimables »… encontribuant à révéler la naïveté de ceux qui espéraient que la connaissance de la séquence du génomesuffirait pour comprendre l’organisme (  Le siècle du gène , p. 70) ! b) Un retour du darwinisme social ? Controverse sur l’hérédité du QI au début des années70 Cf. Jensen ; Herrnstein et Murray , The Bell Curve: Intelligence and Class Structure in American Life ".Critique dans Gould,  La mal-mesure de l’homme (mais attention ! Très imprécis sur la distinction hérédité/ héritabilité – problème de traduction?) ; ou dans  Darwin et les grandes énigmes de la vie 2) Imbrication des questions scientifiques et politiques  :  darwinisme de droite et darwinisme degauchea) Légitimité de la critique politique du naturalisme : la science, une production sociale ?   DeMarx et Engels à Lewontin. - Lettres de Engels sur la science de la nature - Lewontin, The Dialectical biologist  b) La longue histoire des rapports entre biologie et politique : l’interprétation de Darwin enquestion - Pichot vs Tort- Malthus → Darwin → Spencer → Darwin → Galton…Pichot,  La société pure, de Darwin à Hitler  (cf. également son petit livre sur l’eugénisme, et des articlestrès critiques à l’égard de la biologie moderne, accessibles à partir de sa page Wikipédia)Tort,  L’effet Darwin, sur le concept d’effet réversif de l’évolutionCf. aussi Singer, Une gauche darwinienne. Evolution, coopération et politique  5 c) Circulation des concepts entre sciences sociales et biologie au 19ème siècle Cf. D. Guillo, Sciences sociales et sciences de la vie . Du même auteur, voir  Les figures del’organisation . Et en ligne : « La place de la biologie dans les premiers textes de Durkheim : unparadigme oublié ? » ; « Les usages de la biologie en sciences sociales » ; « La sociologie d'inspiration biologique au XIXe siècle : une science de l'« organisation » sociale » ; « Les recherches éthologiquesrécentes sur les phénomènes socio-culturels dans le monde animal : Un regard renouvelé en profondeur » 3) Le cas Kropotkine et ses résonnances a) Darwin sans Malthus ?b) Une synthèse Darwin-Lamarck ?Kropotkine,  L’entraide .Garcia,  La nature de l’entraide. Kropotkine et les fondements biologiques de l’anarchisme (livre tiré de sathèse qui est disponible en ligne) Garcia a également traduit un ensemble de textes biologiques deKropotkine,  De Darwin à Lamarck. Kropotkine biologiste (en ligne)P. Servigne et G. Chapelle,  L’entraide. L’autre loi de la jungle. On trouve des articles de Servigne surKropotkine en ligne, notamment dans la revue  Réfractions , qui consacre son n° 23 à  L’entraide 4) le problème du déterminisme – mais est-ce un problème ?  Lewontin, Kamin, Rose,  Nous ne sommes pas programmés. Génétique, hérédité, idéologie ; Gould ;Dawkins... 5) Limites de la critique anthropologique et de l’anti-naturalisme ? Cf. Sahlins, Critique de la sociobiologie  qui attaque en particulier sur la question de la parenté ;  La nature humaine, une illusion occidentale . Mais sur la question de la parenté, cf. Chapais,  Aux srcinesde la société humaine. A rticles de Chapais et discussions dans la revue  Anthropologie et société (enligne), en particulier « L’héritage évolutif : Primatologie, Sociobiologie et Comportement », Volume 12,numéro 3, 1988 6) Objectifs :a) prendre au sérieux le darwinisme  et les programmes de naturalisation qui s’y réfèrent,examiner leurs bases scientifiques b) Problème : quel darwinisme ?  La théorie synthétique de l’évolution, une théorie en crise ? 1   c) Au delà de l’opposition nature / culture  : un nouveau naturalisme, un interactionnismeconsensuel, une dissolution de la position naturaliste, une repolitisation de la question... ? 1Aucune allusion au livre de Denton,  Evolution, une théorie en crise , qui relève plus de l’idéologieanti-darwinienne que d’une discussion honnête
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x