Medicine, Science & Technology

Les saints de Beauport, Maudez, Rion... et les autres

Description
Les saints de Beauport, Maudez, Rion... et les autres
Published
of 14
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Related Documents
Share
Transcript
    es saints de Beauport : Rion, Maudez… et les autres* Par André-Yves Bourgès Comment doit-on entendre le titre de notre intervention ? Il fait évidemment référence aux saints qui, du XIII e  au XV e  siècle, ont fait l’objet d’un culte sur place  mais il se veut é!alement l’éc"o de la sainteté reconnue, # cette époque, # certains membres de la communauté $ dans les deux cas de fi!ure, il s’a!it de fournir les noms de quelques-uns des personna!es qui, au bas %o&en '!e, ont pu incarner les ( modèles de sainteté ) proposés tout # la fois aux c"anoines de *eauport et, par le relais de la prédication, aux populations dont ils avaient la curaaniaru + n revanc"e, il n’est pas question de détailler ici en quoi les saints concernés ont pu servir de tels ( modèles ), sinon # rappeler occasionnellement quelques éléments de leur "a!io!rap"ie+ !uiddusanctoraldeBeauport" e fait que l’abba&e semble avoir été placée # ses débuts sous le double patrona!e de la Vier!e et de tous les saints, n’a !uère été remarqué jusqu’# maintenant par les c"erc"eurs $ peut-.tre ceux-ci, s’intéressant plus au contenu des actes qu’# leur forme, n’ont-ils pas pr.té suffisamment attention # la mention de ce double vocable / + 0e s’a!issant pas # proprement parler d’une dévotion norbertine, peut-.tre faut-il envisa!er que ce c"oix initial, vite abandonné au profit du seul patrona!e de la Vier!e, résulte d’une tradition plus complexe $ le recours # la protection de tous les saints pourrait ainsi avoir été inspiré par un remarquable sermon que l’on doit # 1c"ard 2 , c"anoine ré!ulier, d’abord abbé de 3aint-Victor 4//55-//6/7, puis év.que d’1vranc"es jusqu’# sa mort en //89 ou //8/ et !rand ami des :rémontrés de la ucerne, l’abba&e ( mère ) de *eauport  la ucerne o; 1c"ard re<ut # sa demande sa sépulture et o; il a depuis re<u les "onneurs du culte = + n de"ors de la dévotion mariale, lar!ement parta!ée par les ordres monastiques et canoniaux fondés au plein %o&en '!e, et au-del# du culte de tous les saints, tenter d’appré"ender le sanctoral de *eauport se révèle une opération très conjecturelle, car la documentation conservée est fort mince $ font en particulier défaut tout ce qui est catalo!ue de reliques, calendrier, mart&rolo!e+ 0ous supposerons donc que les ( modèles de sainteté ) auxquels nous avons fait allusion ont été élaborés sur place au bas %o&en '!e en puisant # différentes sources, principalement les récits "istorico-lé!endaires évoquant les saints des ori!ines et les procédures inquisitoires concernant les novisancti   mais pour que notre propre exploitation des sources en question s’avère productive et qu’elle puisse rendre compte de celle qui a pu > e présent article reprend une partie de la matière de notre étude sur ( es saints de *eauport ), # paratre dans les actes du colloque #nscriptoriuetsonépo$ue:Lesc%anoinesdeBeauportetlasociété&retonneauMo'en-(ge)*+-*uin./*+0 + /  1+-@+   * ABDE3 , ( n mar!e d’un colloque 4II7 $ le vocable de l’abba&e de *eauport 1,2agio-%istoriograp%ieédiévale  4juin 29/=7, Fen li!neG "ttp$HH"a!io-"istorio!rap"ie-medievale+or!H29/=H96Hen-mar!e-dun-colloque-ii-le-vocable-de+"tml 4consulté le 25 octobre 29/7+ 2  J+   C K1LIA0 Féd+G,  Ac%arddesaint-3ictor45eronsinédits , :aris, /M89 4Lextes p"ilosop"iques du %o&en '!e, /87, p+ /8/-/M5+ =  I N% , 6%éologie,spiritualitéetétap%'si$uedansl78uvreoratoired7Ac%ardde5aint-3ictor49tudesd7%istoiredoctrinaleprécédéesd7unessaisurlavieetl7oeuvred7Ac%ard  , :aris, /M6M, 4Otudes de p"ilosop"ie médiévale, 5P7, p+ //-///+  .tre effectuée # cette époque, il convient préalablement d’inté!rer # notre démarc"e, d’une part la filiation # laquelle appartenait *eauport et l’"érita!e local recueilli par cette abba&e, d’autre part le ( réseau "a!io-topolo!ique ) des paroisses qui lui étaient confiées pour vérifier l’éventualité d’éc"an!es en la matière+  ;iliation et %éritage es abba&es médiévales, monastiques et canoniales, s’inscrivent dans le cadre de filiations qui unissent entre elles des ( mères ), des ( filles ), des ( petites filles ), etc+, et les relient # leurs c"efs d’ordre $ ainsi *eauport se rattac"e-t-elle # :rémontré au travers de la filiation de Nommartin+ :ar ailleurs, indépendamment d’une telle ( parenté ), il peut arriver qu’une maison reli!ieuse "érite les biens d’un établissement défunt, dont elle prolon!e alors, au moins indirectement, le souvenir local $ ainsi *eauport a-t-elle recueilli l’"érita!e laissé par l’abba&e canoniale 3aint-ion, établie sur l’le qui lui fait face+ La<iliationde=oartin *eauport, seule abba&e prémontrée de *reta!ne, était, par sa ( mère ), de la filiation de Nommartin 43aint-Josse-des-*ois7, qui comptait en 0ormandie cinq autres abba&es $ *lanc"elande et Qalaise, ( sRurs ) de la ucerne, 1rdenne, *elle-toile et %onda&e, ( sRurs ) de *eauport+ Il convient d’évoquer rapidement les dévotions qui avaient cours # Nommartin et # la ucerne $ nous sommes asseS bien rensei!nés pour ce qui concerne Nommartin !rTce # 1rnold de aisse, qui, outre celles de Josse, ou plutUt Judoc4e7, nous fait connatre la présence dans le trésor de cette abba&e de reliques personnelles ou réelles de L"omas *ecet W en particulier le ( roc"et ) dont le prélat était rev.tu lorsqu’il fut assassiné W de %alo, du comte de :ont"ieu, Ka&mon, protecteur de Judoc4e7, de oup, év.que de 3ens, et des deux ald    tandis qu’# la ucerne, outre les restes mortels d’1c"ard de 3aint-Victor comme on l’a dit, on conservait notamment un bras de ic"ard, év.que de C"ic"ester, ainsi que, l# encore, des reliques de L"omas *ecet 5 + 1ucun de ces personna!es ne parat avoir fait l’objet # *eauport d’une dévotion spéciale 6   mais il convient de noter que Judoc4e7 et oup de 3ens, qui ne sont pas particulièrement "onorés en *reta!ne, recevaient un culte dans la Sone d’influence de l’abba&e+ :ar ailleurs, il ne faut pas oublier qu’# l’instar de la circulation des abbés,   dont témoi!nent par exemple l’abbatiat de Deoffro& e Court # la ucerne, les influences "a!ioduliques ont pu s’exercer é!alement de la ( fille ) vers la ( mère ) $ ainsi voit-on obert Jean, abbé de la ucerne 4/2M9-/=267 introduire sur place le culte de ion et %audeS, sans doute par le biais de reliques des deux saints 8 +   1+  N  1I33 , 2ierogazop%'laciuBelgicusive6%esaurussacrarureli$uiaruBelgii, Nouai, /62P, p+ /M5-/M8+ 5  1+   * A0NO -3 ABCKI , Bi&liot%è$uesdel7>rdredePréontrédansla;ranced7AncienRégie:Répertoiredesa&&a'es,  :aris, 2999, p+ /P9+ 6  Bn  ?udocusa&&as  était commémoré # *eauport la veille des ides d’avril, d’après l’obituaire de l’abba&e  mais l’absence de la qualité de saint ne permet pas d’& reconnatre le patron de 3aint-Josse-des-*ois+ 8  %+    OD1N , (a destruction de lYabba&e de la ucerne pendant la Duerre de cent ans et sa restauration au XV e  siècle, dYaprès le ivre des c"roniques ), Recueild7étudesnorandesen%oageaudocteur?ean;ournée  FZ @a%iersLéopold=elisle , 28 4/M8M7G, p+ 2/M  N+   N BCAB , ( es sceaux de lYabba&e de la ucerne ), Revuedel7Avranc%inetduPa'sderanville , 88 429997, p+ M5+  1lors que la *reta!ne n’a connu qu’une seule fondation prémontrée, d’ailleurs rattac"ée, de m.me que la ucerne et *lanc"elande, # la circarie de 0ormandie boréale, qui comprenait en outre l’toile, ieu-Nieu, le :erra&-0euf et a oc"elle, ( la 0ormandie fut la ré!ion fran<aise la plus pénétrée par l’ordre de saint 0orbert, avec neuf abba&es, qui !ouvernaient quatorSe prieurés et dont les c"anoines desservaient plus ou moins ré!ulièrement une soixantaine de paroisses au moins 4sans compter deux ou trois paroisses an!laises7 ) P + Ne ces neuf abba&es, la plus anciennement fondée est celle de la ucerne en //= $ ancienneté qui, curieusement, lui fut parfois disputée par 1rdenne, l’une de ses ( filles ), au motif que cette dernière, a!ré!ée # l’ordre en //, avait succédé # un petit établissement fondé une vin!taine d’années auparavant  mais de telles communautés érémitiques ont précédé la fondation ré!ulière d’abba&es canoniales en beaucoup d’autres lieux $ c’est le cas en 0ormandie de six abba&es norbertines sur neuf, dont celle de la ucerne+ nfin, il faut noter que trois communautés sur neuf n’étaient pas placées sous le patrona!e de la Vier!e, en particulier la ucerne, dédiée # la Lrinité+ Ledou&le%éritagespirituelde5aint-Rion 1u-del# des aspects matériels, dont on ne saurait sous-estimer l’importance, c’est la dimension spirituelle de l’"érita!e de 3aint-ion qui retiendra notre attention, car elle est naturellement la plus susceptible d’apporter des éléments pour nourrir notre enqu.te+ 3ainte- roix de Duin!amp et la réforme canoniale M   a première partie de cet "érita!e spirituel s’inscrit dans le cadre de la réforme canoniale menée # 3ainte-Croix de Duin!amp par le bien"eureux Jean, dit de C"Ttillon, venu en //= de la communauté blaisoise de *our!-%o&en, laquelle suivait depuis //22 la rè!le au!ustinienne selon l’usa!e de 3aint-Victor de :aris+ n effet, la filiation victorine de 3aint-ion passe vraisemblablement par l’abba&e !uin!ampaise, # qui une bulle de //M9 reconnat encore # cette date la possession de l’le de uirguenis /9  $ ( les frères de ce lieu ) 4  <ratri&usilliusloci 7, qui sont les bénéficiaires d’une donation d’1lain, fils du comte Kenri, en //PM ou //M9 // , sont donc des c"anoines de 3ainte-Croix et il convient de noter que, dans cet acte, il n’est pas 4encore7 question d’une abba&e+ ’établissement d’une communauté canoniale dotée d’une véritable autonomie parat .tre de peu postérieur  mais l’acte qui rapporte cette fondation n’est mal"eureusement pas daté $ outre qu’il est attesté, entre autres si!nataires, par l’abbé de 3ainte-Croix, on & trouve la confirmation du nom porté par l’le 4 uirvinil  7  /2 , qui fi!ure # nouveau dans les actes relatifs aux débuts de *eauport 4 uervenes 7 /= + Ces différentes le<ons du topon&me, corroborées en //MP par la forme "&percorri!ée de la c"ancellerie épiscopale 4 aroennes 7 / , orientent, comme le su!!ère *+ Lan!u&, vers une ét&molo!ie ( le rude ) 4> arvenez 7 /5 , qui n’est pas sans rappeler le nom d’( le sauva!e ) 4 ueldenes 7, donné par P  +   % B33L , ( a 0ormandie canoniale ),  AnnalesdeCorandie , /9H 4/M697, p+ 92+ M  1+-@+   * ABDE3 , ( Ne 3ainte-Croix de Duin!amp # 3aint-ion $ itinéraire de c"anoines ré!uliers # la fin du XII e  siècle), 2agio-%istoriograp%ieédiévale 4avril 29/=7, Fen li!neG "ttp$HH"a!io-"istorio!rap"ie-medievale+or!H29/=H9Hde-sainte-croix-de-!uin!amp-saint-rion+"tml 4consulté le 25 octobre 29/7G+ /9  N A% K+   % AIC , MéoirespourservirdepreuvesDlE%istoire…deBretagne , /, :aris, /82, col+ 8/P+ //  J+   D 3I0 N * ABDAD0 L 1+  N * 1LKO%@ ,  AnciensévFc%ésdeBretagne , , :aris-3aint-*rieuc, /P6, p+ M+ /2    B=9M , p+ P+ /=    B= 4 , p+ 6 et 5=+ /    B= 4 , p+ /9+ /5  *+   L 10DB@ , =ictionnairedesnosdecounes,trèvesetparoissesdes@GtesdEAror, NouarneneS, /MM2, p+ 296+  l’"a!io!rap"e de %audeS # l’espace sanctifié par son "éros $ ainsi apparat entre les deux lieux concernés, au-del# de ce qui concerne leur commune destinée reli!ieuse, dont nous parlerons plus loin, l’expression de ce que l’on pourrait dési!ner comme un véritable ( jumela!e )+ Cependant, les c"anoines de 3ainte-Croix de Duin!amp étaient, comme ceux de *our!-%o&en, # *lois, ou de 3aint-Victor, # :aris, très marqués par une tradition de vie urbaine, ou plutUt péri-urbaine /6 + Ar, le renfermement sur une le de la cUte nord, voulu, peut-.tre # l’époque de leur expulsion temporaire vers //5-//59, par ceux des c"anoines que tentait une expérience inspirée du ( modèle de sainteté ) proposé par l’"a!io!rap"e de %audeS et par la tradition populaire relative # ion, était très éloi!né du mode de vie qui avait cours dans les para!es immédiats de la cour comtale $ on sait qu’# l’instar de ce qui s’observait # :aris ou # *lois o; les c"anoines de 3aint-Victor et de *our!-%o&en bénéficiaient des faveurs des souverains et des puissants, %o&se, qui succéda # Jean en qualité d’abbé de 3ainte-Croix, était le c"apelain de Kavoise, épouse du comte tienne /8   d’ailleurs, les c"anoines disposaient # Duin!amp m.me, # cUté de la porte de ennes, d’une maison qui avait jadis appartenu # la comtesse /P + Ce décala!e important entre ces deux modes de vie explique sans doute l’éc"ec de la communauté semi-érémitique de 3aint-ion+ 1u surplus, comme l’a souli!né avec finesse 3tép"ane %orin, les c"anoines de 3ainte-Croix avaient commis une ( erreur fatale ) en installant leur nouvelle abba&e sur l’le, leur activité, autant pastorale qu’économique, a&ant évidemment besoin de disposer d’une solide ( assiette continentale )  cette mésaventure allait # l’évidence servir de le<on # leurs successeurs, car on constate que ( le domaine maritime de *eauport n’était que le prolon!ement de ses possessions terriennes ) /M + ’arc"ipel de *ré"at et le monac"isme ( celtique ) a seconde partie de l’"érita!e spirituel de 3aint-ion concerne les traditions du monac"isme ( celtique ), relatives notamment # %audeS et # *udoc, qui s’attac"aient # l’arc"ipel de *ré"at, et qui, # la fin du %o&en '!e encore, ainsi qu’en témoi!ne aux années /=-/=6 l’installation de franciscains observants # l’le Verte, le dési!naient aux Tmes reli!ieuses comme le lieu idéal d’une expérience véritablement spirituelle+ ’"istoire de ce dernier établissement, marquée en /6=2 par l’introduction de la réforme des récollets, s’est révélée remarquablement durable, car elle ne fut interrompue que par la évolution 29 + %.me si quelques accommodements sont venus en tempérer la dureté, l’expérience conventuelle présentait ici un incontestable caractère de ri!ueur, renforcé sous l’1ncien ré!ime par une dimension pénitentiaire+ Concernant la pastorale des reli!ieux, elle s’exer<ait essentiellement lors de leurs qu.tes terminaires sur le continent et parat avoir été lar!ement marquée par le recours aux aspects miraculaires qui impré!naient l’"a!io!rap"ie locale $ ( en éc"an!e des dons qui leur étaient faits, les frères qu.teurs distribuaient des pincées de terre, dont ils partaient toujours bien approvisionnés+ Cette terre était réputée miraculeuse, parce que dit la lé!ende, saint *udoc a&ant trouvé son le infestée de b.tes venimeuses, il les en avait fait disparatre pour /6  1+   C KONVI ,   ( es c"anoine au!ustins en *reta!ne au XII e  siècle $ des proto-mendiants ? ), 3+   C 1331D03 -* AB3[BL ,   1+   C K1BAB ,   N+   : ICKAL \   +    AB33AL  4éd+7, ReligionetentalitésauMo'en(ge4MélangesenlE%onneurdE2ervéMartin , ennes, 299=, p+ /=5-/=M+ /8  N A% K+   % AIC , Méoirespourservirdepreuves… , /, col+ 6P/+ /P    B=9M , col+ 8/P+ /M  3+   % AI0 , 6régor,oHlo,Pent%ièvre4LepouvoirdescotesdeBretagneduI e auI e siècle , ennes, 29/9, p+ =/=+ 29  K+   % 1LI0 , ( es Qranciscains bretons et les !ens de mer+ Ne *reta!ne en 1cadie 4XV e -début XVIII e  siècle7 ),  AnnalesdeBretagneetdespa'sdelEouest  , P8H 4/MP97, p+ 6/-688+  toujours ) 2/ + n fait, ce topos "a!io!rap"ique constitue un emprunt au dossier littéraire de %audeS et s’applique # la terre de l’le qui porte le nom de ce dernier, au lar!e de anmodeS 22 + Il est en tout cas asseS difficile d’ima!iner que la proximité du monastère de l’le Verte avec *eauport n’ait pas entrainé des relations entre les deux établissements, d’autant que l’une de ces qu.tes s’effectuait en la paroisse de :louéSec 2=   quant # la gJerz  qui raconte les crimes commis par ( les moines de l’le Verte ), son aut"enticité, mal!ré l’avis de Nonatien aurent, moins tranc"é que ceux des autres spécialistes 2 , est toujours considérée comme douteuse+ 1utre témoi!na!e de la vi!ueur de ces traditions, la concession # *eauport par l’év.que de Nol en /292 de la relique du c"ef de %audeS, personna!e que sa vita  la plus ancienne 4fin XI e -début XII e  siècle7 décrit comme le matre de *udoc et aussi de Lu!dual+ 1 l’instar de celle de Corentin et Cono!an, on constate une association de %audeS avec ion $ association sans doute très ancienne, car elle s’observe dans le périmètre initial de anmodeS-:leumeur-Dautier  mais elle est surtout manifeste dans l’arc"ipel de *ré"at, avec les les qui portent leurs noms+ Comme dans le cas de *rieuc et Lu!dual, cette association pourrait refléter l’unité ori!inelle de l’ensemble formé par les tardifs év.c"és de 3aint-*rieuc et Lré!uier+  es saints du territoire   e territoire continental sur lequel ra&onnait *eauport 25  offre-t-il des voies d’exploration de l’"a!iodulie locale ? An peut, par exemple, examiner les patrona!es de paroisses et les vocables des é!lises paroissiales  mais il faut se souvenir, dans le cas qui nous intéresse, que l’essentiel de 2/  Q+%+D+   K 1*13[B ,   Cotions%istori$ues,géograp%i$ues,statisti$uesetagronoi$uessurlelittoraldudéparteentdes@Gtes-du-Cord  , /, 3aint-*rieuc, /P=2, p+ /2=+ 22  1+-@+   * ABDE3 , ( es spécialisations t"érapeutiques des saints bretons $ le cas précoce de %audeS ), 2agio-%istoriograp%ieédiévale 4novembre 29//7  Fen li!neG "ttp$HH"a!io-"istorio!rap"ie-medievale+or!H29//H//Hles-specialisations-t"erapeutiques-des+"tml 4consulté le 25 octobre 29/7G+ 2=  Q+%+D+   K 1*13[B ,   Cotions…surlelittoraldudéparteentdes@Gtes-du-Cord  , /, p+ /2=, n+ 2+ 2  N+    1B0L , ( 1r!adenn ar 3aoSon $ une descente dY1n!lais en *reta!ne # la fin du %o&en 1!e, dYaprès un c"ant de la collection :en!uern+ Lexte aut"entique ou fabriqué ? ), Regardsétonnés…=el7eKpressiondel7altérité…Dlaconstructiondel7identité4Mélangeso<<ertsauPro<esseuraHlMilin , *rest, 299=, p+ 2PM, p+ 2M9 et p+ 2MP+ 25  Vocables des é!lises paroissiales desservies par les c"anoines de *eauport+ v.c"é de Nol $ # *ré"at, 3amson puis 0otre-Name  # ]érit&, 3amson  # anneveS, Jacques  # anvi!nec, Dui!nec  # :erros-Kamon, 0otre-Name+ - v.c"é de 3aint-*rieuc $ # tables, 0otre-Name puis Jean-*aptiste  # :lélo 4^ C"Ttelaudren st7, :ierre et :aul  # :louéSec, :ierre  # :lou"a, :ierre  # :louvara, :ierre et :aul  # :ordic, :ierre  # @vias, Judoce+ - v.c"é de Lré!uier $ # *oque"o, Lu!dual  # Doudelin, :ierre et :aul  # :loua!at 4^ C"Ttelaudren Auest7, :ierre+ Ne plus, comme le montrent les c"artes de l’abba&e au cours du premier siècle de son existence, le ra&onnement de *eauport dépassait le cadre des é!lises dont elle avait la c"ar!e pour s’étendre # leurs voisines, en particulier :loubaSlanec et :lourivo, sous l’invocation de saint :ierre, et aussi # des é!lises qui n’avaient peut-.tre pas encore accédé au statut paroissial $ ainsi anloup, sous l’invocation de oup de 3ens, et Lréméloir, noté 6reelerPordic  en //M9 et 6reezarPorzic  en //MP, sous l’invocation de %éloir+ nfin, il faut ajouter le cas de anfains, dont l’é!lise sous l’invocation de Dui!anton, a été confiée en /258 # *eauport par l’év.que de 3aint-*rieuc+ :lus difficile # appré"ender - et donc # apprécier - une éventuelle extension outre-%anc"e de ce ra&onnement  nous rappelons ici les noms et les vocables des é!lises du diocèse de incoln dont *eauport "érita de 3aint-ion la curaaniaru  $ 1leardeb& __ 1udb& sous le vocable de 3t Jo"n *aptist 4disparue7  *elesb& __ *eelsb&, 3t 1ndre  *ernolesb& __ *arnoldb&-le-*ec, 3t Kelen  *eseb& __ *eesb&, 3t 1ndre  *ric"ela& __ *ri!sle&, 3t Kelen  Kautecleve __ Katcliffe, 3t %ar&  Kaardeb& __ Kaerb&, 3t %ar!aret  `est avendale, 3t %ar&  `alt"am, 1ll 3aints+
Search
Similar documents
View more...
Tags
Related Search
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x